Fermeture de quelques pages

Bonjour visiteur, tu cherchais le site Planet Otageek Bordeaux, Le Culte du Gnouf ou le Blog de Rolex ? Et tu te retrouves sur le Codex, ici, sur une page 404 ? C’est normal, j’ai fermé les trois sites pré-cités : ils étaient défaillants, inutiles et sans avenir.

Planet Otageek Bordeaux (j’en parlais ici) était un agrégateur de RSS qui fonctionnait sous moonmoon. Il recueillait les actualités des associations ludiques et/ou sur la culture asiatique de la région. Après plusieurs années de fonctionnement, il s’avère que le système n’intéresse que moi et qu’il m’est plus pratique de suivre directement les flux RSS directement sous Kriss Feed. On ferme.

Le Culte du Gnouf était un forum de discussions consacré à mes activités vidéoludiques notamment les jeux en ligne où la (méta-)guilde « Culte du Gnouf » sévissait. Très rapidement, c’est devenu un espace exclusivement consacré à mes activités sur Dofus (avec Columel éleveur de dragodindes et forgeur de boucliers pour ceux qui s’en souviennent et qui me cherchent encore sur le serveur Bowisse). Mais j’ai arrête Dofus et les jeux en ligne sans fin. C’est un piège à con. Pas forcément pour le pognon (je jouais gratuitement) mais pour le temps qu’on y gaspille. Je parle là d’une décision prise il y a plusieurs années, le forum attire beaucoup de visiteurs, plus que sur mes autres sites réunis mais pour de mauvaises raisons (requêtes de recherche qui n’ont rien à voir avec le contenu). On ferme.

Le Blog de Rolex était le blog de mon compagnon. Je lui ai forcé la main mais il n’a jamais vraiment été motivé (je donne un mauvais exemple, je ne suis pas tellement actif moi non plus). Le blog est mort et rien ne le fera revivre, le contenu très personnel et ancré dans le temps n’attire que des visites fortuites. On ferme.

Pour l’instant, je n’ai fait que fermer les sites et créé une redirection vers ici. C’est réversible. Si je m’étais trompé et que le contenu d’un de ces sites était réellement utile à quelqu’un, qu’il me fasse signe ici, dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.